Chargement... Merci de patienter quelques secondes...
 
 

CAMPA Judo Argentan

 CAMPA Judo Argentan

 
  
 
 
 
 
  

 

Mis à jour le 30/10/2014

Vidéos de Cormelles Le Royal: Clara 
 ; Prescillia ; Fabian

Vidéos d'Evreux: Adélia ; Augustin ;  Emily ; Félicien ; Valentin

Tournoi Michel Canivet


calendrier 2014 2015
Planning Poussins ; Benjamins ; Minimes ; Cadets ; Juniors Seniors

Merci aux bénévoles de réserver le week-end
du 1er et 2 Novembre pour notre tournoi Michel Canivet

Invitation du Tournoi Michel Canivet ici
 
LES MINIMES A EVREUX 
AUGUSTIN GRAINDORGE 2ème AU TOURNOI REGIONAL
Dimanche 26 Octobre ce fut au tour des minimes de réaliser leur première sortie de la saison. De bon matin, tous dans le bus, direction Evreux qui accueillait le tournoi numéro 1 du circuit régional. La journée fut longue mais riche. Chacun est sorti de sa poule qualificative et le groupe revient avec une belle place de 2. 
A 8h, ce sont les filles qui ont débuté les hostilités. En moins de 48kg, Emily Simon s’octroie la première place dans sa poule qualificative. Elle remporte ses deux combats sans jamais être en danger. Lors de la première rencontre, elle lance par deux fois son o goshi à gauche. Au premier impact, l’Argentanaise ne réussit pas à enchainer au sol. Par contre, au deuxième impact, elle contrôle la manche de son adversaire et l’immobilise proprement. Qualifiée pour le tableau final qui regroupait les 16 meilleures de la catégorie, Emily rencontre une Parisienne très efficace qui ne lui laisse aucune chance. Mais sa tombeuse accède logiquement à la finale donc repêche Emily  qui livre un superbe combat. Incisive, toujours à l’attaque elle déséquilibre son adversaire à plusieurs reprises en plaçant son uchi mata, mais sans résultat à l’impact. Elle a aussi très bien esquivé les attaques de son adversaire. Le combat semblait à sa portée. Malheureusement, elle commet une petite erreur : voulant contrer son adversaire, celle-ci reprend appui et c’est Emily qui tombe à plat dos.  Au final, l’Argentanaise se classe 7ème de la catégorie. « Elle a super bien travaillé » félicite son professeur « A peu de chose près, elle allait en place de trois ! »
Sa copine d’entrainement, Adélia Chédot, dans la même catégorie, a aussi participé au tableau final. En qualification, elle se classe 2ème de sa poule, s’inclinant de peu à la première rencontre. Les attaques étaient équilibrées, les filles avaient marqué un yuko chacune. Mais sur un passage au sol en bordure, Adélia se relâche et se fait immobiliser. Le deuxième combat a été bien plus expéditif : Adélia place son avant arrière qui lui rapporte l’avantage suprême. Au premier tour du tableau, la Mortréenne se retrouve face à une adversaire connue de la manche, et réputée efficace. Debout, Adélia fait face, mettant même la judokate de la Manche en difficulté. Mais sur un passage au sol, Adélia ne peut lutter physiquement et se fait immobiliser. Malheureusement pour elle, sa tombeuse s’incline face à la parisienne qui elle a repêché Emily : le parcours d’Adélia s’arrête ici. « Elle a tenu son rang, jouant ses cartes aux bons moments » commente Alain Graaindorge. 
A 10h, place aux petites catégories de poids : Félicien Dauge représentait le CAMPA chez les moins de 42kg. Malgré sa légèreté (39kg à la pesée) Félicien entre magnifiquement dans la compétition, nullement dérangé par sa montée de catégorie. Dans sa poule qualificative, il assomme littéralement ses deux adversaires en leur marquant deux ippons extraordinaires de rapidité. Sur sa lancée, l’Argentanais remporte le premier combat du tableau final avec la même envie de gagner. « Il a lancé des mouvements étonnant d’efficacité ! » s’exclame son professeur. Le quart de final a été moins efficace face à un adversaire plus physique. « On a senti Félicien plus en difficulté, son adversaire ne pliant pas du tout face à ses assauts ». C’est ainsi que Félicien s’incline et n’est malheureusement pas repêché. 
En début d’après-midi, il restait deux Campatistes qui concourraient dans la catégorie des moins de 50kg fournie de 26 judokas. Valentin Lorimier renouait avec la compétition. « Il a eu un comportement exemplaire, retrouvant petit à petit ses marques » confie Alain Graindorge. Il se classe 2ème de sa poule où il remporte son deuxième combat grâce à des attaques incessantes. Qualifié pour le tableau final, le combat fut rude. Valentin a fait face solidement à son adversaire, lançant beaucoup ses mouvements d’épaule. « Il manque juste de l’engagement, son kumi est bon ». Lors de sa dernière attaque, son adversaire saisit une ouverture au sol et l’immobilise. Malheureusement, Valentin ne sera pas repêché. 
Augustin Graindorge concluait en beauté la journée. Pourtant, le premier combat fut très dur. Face à un adversaire lui aussi de niveau interrégional, l’Argentanais a bataillé pendant les trois minutes règlementaires sans qu’aucun avantage n’ait été marqué. Augustin a pourtant projeté son adversaire sur une action-réaction mais les arbitres ne l’ont pas validé. « Le champion du monde junior des moins de 100kg de la veille a pourtant marqué ippon sur la même action ! » s’exprime son papa-prof écœuré. Et il n’est pas au bout de ses peines car dans le combat décisif où le premier qui marque gagne le combat, l’adversaire place uchi mata et projette Augustin. Ce dernier arrive à plat ventre et pourtant l’arbitre annonce yuko ! 
Heureusement, le deuxième combat de la poule a été concluant. Augustin a bien géré la partie debout et a été super efficace au sol. Marquant yuko, il conlut en immobilisant son adversaire. 2ème de sa poule, l’Argentanais se qualifie également pour le tableau final. La première rencontre fut très disputée face à nouveau à un judoka de niveau interrégional. Les trois minutes écoulées, aucun avantage n’a été marqué mais l’adversaire d’Augustin avait pris 3 pénalités pour non combattivité : c’est donc l’Argentanais qui est désigné vainqueur. 
En quart de final, Augustin rencontre un inconnu. Le combat a été mené à 200 à l’heure, Augustin lançant sans relâche. Il projette son adversaire d’abord sur un mouvement d’épaule lui rapportant yuko. Vers la fin du temps règlementaire, il réussit à placer son o goshi à gauche qui emporte son adversaire à plat dos : ippon annoncé ! « Je sentais que plus il avançait dans la compétition, plus Augustin se relâchait dans ses mouvements ». C’est ainsi que l’Argentanais mène royalement sa demi-finale face à un Haut-Normand. Dès les premières secondes il marque yuko sur un morote – o soto à la volée. Toujours supérieur à la garde, Augustin a dû bataillé jusqu’au bout face à un adversaire très stable mais qui à aucun moment n’a mis Augustin en danger. Ce dernier conclut le combat en marquant waza ari sur ippon à gauche, asphyxiant complètement son adversaire. Pour la première fois Augustin se retrouve donc en finale d’un tournoi du circuit régional. Il rencontre un sociétaire du Judo Club Houdanais qui s’impose pour la deuxième fois. « Ils se sont rencontrés l’année dernière en finale du tournoi Michel Canivet » L’échange fut trop court au goût du clan des Campatistes, Augustin se faisant contrer sur son yoko guruma. « Il n’avait pas levé son adversaire donc celui-ci a repris appui et l’initiative » s’exprime Alain Graindorge qui a trouvé son fils en excellente forme, plus aguerri physiquement et même mentalement. Il repart avec une belle médaille d’argent bien méritée. « Le club d’Houdan vient ce week-end à Argentan, Augustin aura encore l’occasion de rencontrer son ami Bastien et trouvera peut être la solution cette fois. 
Le groupe des Campatistes dans les gradins à Evreux

   Augustin Graindorge (à gauche) sur la deuxième marche du podium 

 
 
 

  Nombre de visites:      

Flash Player pas à jour




 

 
 
  Créez un site ou une boutique en ligne facilement et gratuitement