CAMPA Judo Argentan

 CAMPA Judo Argentan

 
 
             Mis à jour le 28/03/2017


Cliquez sur le bouton youtube de nouvelles vidéos ont été téléchargées le 13/03/2017


Invitation au tournoi des petits samouraïs le 8 et 9 avril 2017 : élève  et clubs

Agenda : samedi 1er avil = demi-finale du championnat de France juniors à Forges les eaux
            Dimanche 2 avril = tournoi régional minimes à Evreux

LES CAMPATISTES TOUS MEDAILLES !

Le coach avec ses minimes (Fouad, Quentin, Théa, Sergiane, Nolwenn) tous médaillés départementaux

Bastien et Loan sont aussi médaillés départementaux
Le week-end des 25 et 26 Mars a été l’occasion pour les compétiteurs minimes et benjamins de revenir au dojo Fabien Canu d’Alençon pour disputer le 2ème tour des championnats de l’Orne. Plusieurs catégories étaient vide, voire très peu fréquentées. Ce fut le cas de celle de Bastien qui n’avait toujours pas d’adversaire de son gabarit. Il reprend son titre de champion de l’Orne sans beaucoup de fatigue.
Toujours en benjamins, Loan a remporté de manière impériale sa poule, s’imposant par ippon lors des 3 combats. « Il a été très stable, opportuniste et efficace !» félicite le professeur. En demi-finale, le jeune arbitre, non corrigé par son référent, annonce un peu vite ippon contre l’Argentanais. Médaillé de bronze, d’or lors du premier tour, Loan devrait aussi décroché sa qualification pour la phase régionale.
Du côté des minimes, Quentin livre trois combats en poule qualificative où il se classe 2ème. En demi-finale, alors qu’il lance le mouvement qui l’avait fait gagner son deuxième duel en seulement 10 secondes, l’Argentanais se trouve confronté à plus de puissance adverse et se fait contrer.  « Il a fait un beau championnat, aucune erreur directe, un travail efficace au sol » analyse Alain Graindorge, content que Quentin soit à nouveau médaillé de bronze.
Alors que Fouad assure sa qualification en tableau final en gagnant proprement le 1er combat et en surprenant le futur vainqueur grâce à un yoko guruma de toute beauté, l’Argentanais déçoit son coach en n’arrivant pas à s’imposer en demi-finale. « Fouad menait avec 4 waza aris !!!! mais prend trois pénalités, synonymes d’élimination » s’énerve Alain, fâché que son protégé n’ait pas pu suivre ses consignes : rester droit et à l’intérieur de la surface de combat. Fouad est tout de même médaillé de bronze, aux reflets d’argent qu’il avait obtenu au premier tour.
Chez les féminimes, Nolwenn n’a pas démérité. Elle livre deux combats au cours desquels elle tente, se défend mais ses adversaires ont été supérieures. Il n’y aura pas de jaloux quant à la couleur de la médaille décroché : le bronze.
Résultats :       minimes G     -42kg Quentin Simon            3ème 
                                               -66kg Fouad Taraffa               3ème 
                        Minime F        +70kg Nolwenn Duval           3ème 
                        Benjamins       -42kg Loan Auvray                  3ème 
                                               +66kg Bastien Ollagnier        1er 





LE CAMPA TOUJOURS PRESENT

Prescillia Bodé (7ème)  et Augustin Graindorge (5ème) au ¼ de finale Junior
Dimanche 12 Mars, le dojo de Gonfreville l’Orcher accueillait le quart de final du championnat de France Junior. Trois Campatistes y étaient inscrits mais seuls deux ont combattu : malheureusement, Clara Massinot s’est blessée mais s’est tout de même déplacée pour supporter ses camarades de club.
Du côté masculin, bénéficiant d’un surclassement d’âge, Augustin Graindorge s’est aligné dans la catégorie des moins de 60kg. La compétition fut rude, très rude. Sur les 4 combats faits, l’Argentanais en gagne deux mais livre trois rencontres marathons qui ont chacune duré plus de 7 minutes ! alors que le temps de base est de 4 minutes. « Il a eu du mal à s’exprimer dans cette catégorie junior » confie Alain Graindorge « Mais au courage, il remporte deux combats sur pénalité donné à l’adversaire pour manque de combativité ». S’inclinant en 1/8 de finale face à un copain de pôle, Augustin remonte les repêchages et accède à la place de troisième. Il se classe 5ème sur 14, une belle place d’honneur pour un cadet. Mais surtout, et c’était l’objectif, le Campatiste repart avec une préparation supplémentaire pour son championnat de France qui aura lieu dans un mois.
Chez les féminines, Prescillia Bodé, junior 1ère année, combattait en moins de 57kg. Malgré sa nouvelle catégorie de poids qui lui convient mieux, l’Argentanaise met du temps à trouver ses marques. Elle s’incline de peu en 1/8 de finale. Repêchée, elle gagne son deuxième combat mais en finale de repêchage, blessée à la cheville, elle n’a d’autre choix que de laisser filer le combat. « C’est une reprise difficile pour Prescillia qui découvre la catégorie junior» s’exprime son professeur « Mais elle est suffisamment battante pour rebondir et repartir de plus belle au travail »



AUGUSTIN GRAINDORGE QUALIFIE POUR LE NATIONAL !

Augustin Graindorge a pris rendez-vous pour l’échelon national : le 15 Avril à Ceyrat

 
Samedi 4 Mars, Augustin Graindorge participait à sa deuxième demi-finale avec un objectif en tête : monter sur le podium pour décrocher sa qualification pour le prestigieux championnat de France cadets, auquel il n’a encore jamais participé. Non seulement l’objectif est atteint mais en plus avec la manière !
C’est à Mûr de Bretagne (22) que l’Argentanais avait rendez-vous avec 40 autres judokas tous plus motivés les uns que les autres. Seuls les finalistes allaient être qualifiés d’office mais aussi les 3èmes s’ils avaient déjà fait un podium lors de la première demi-finale, ce qui était le cas d’Augustin.
Malgré un long temps d’attente depuis la pesée, Augustin rentre parfaitement dans cette compétition des moins de 60kg et remporte son 1/16 de finale au sol avec sa technique fétiche : sankaku. Les sensations ont continué à être bonnes, avec beaucoup de mobilité debout. C’est ainsi qu’Augustin place un magnifique o soto (technique de jambe) et marque ippon debout en 1/8 de finale !
En quart de finale l’Argentanais a dû batailler ferme et remporte cette rencontre difficile grâce à son excellente condition physique. En effet, son adversaire était plus puissant et Augustin n’arrivait pas à imposer sa garde. Alors que l’affaire était mal engagée, voyant son adversaire fléchir, Augustin a passé la vitesse supérieure et pendant les 2 dernières minutes,  il ne l’a pas laissé respirer. Le Campatiste s’impose finalement en plaçant un magnifique ko soto gake comptabilisé ippon !
Malheureusement, Augustin n’a pas pu s’exprimer lors de sa demi-finale. Il est appelé sur le tapis en urgence. Non préparé, l’Argentanais subit les attaques de son adversaire qui remporte aussi le tableau …
L’ultime combat a été encore une fois très dense. Les 4 minutes furent stressantes, Augustin ne pouvant s’empêcher de penser que c’était LE combat à ne pas perdre ! L’Argentanais a su trouver les ressources nécessaires, soutenu aussi par toute une équipe de supporters. Et sur le même schéma qu’en quart de finale, face à un adversaire qu’Augustin a senti décliner au fil de la rencontre, il s’impose en fin de combat en plaçant SON sankaku.
Ce fut l’explosion de joie, larmes mêlées aux rires : pour sa troisième et dernière année en cadets, Augustin décroche enfin sa qualification pour le championnat de France, l’équivalent de la 1ère division pour cette catégorie d’âge. «Si on met de côté la demi-finale où Augustin était absent, il a fait une compétition parfaite ! » analyse son papa-professeur. « Bien physiquement mais aussi mentalement, il a marqué debout et au sol. Aucun des 5 combats n’a été facile. Jamais Augustin n’a cédé face à la pression de ses adversaires et au contraire c’est lui qui l’a mise quand il le fallait » Et comme tout l’entourage du jeune de 16 ans, depuis les amis de clubs jusqu’aux coaches du pôle de Caen en passant par sa famille qui le voit travailler dur « il le mérite ! ».

 
Dimanche 5 Mars, Quentin Simon avait aussi une compétition importante à Agneaux : le 3ème tournoi du circuit régional minime. Dans la catégorie fournie des moins de 42kg (11 poules) Quentin n’a pas démérité : il se classe troisième mais ne sort pas en tableau. « En tant que première année minime, Quentin est surtout là pour engranger de l’expérience » confie son professeur « Les erreurs commises aujourd’hui seront corrigées pour la prochaine fois ! »



Planning 2016_2017 ; Poussins ; Benjamin ; Minimes ; Cadets ; Juniors, Seniors
 

          





 
 
 
 
             
  Nombre de visites:      

Flash Player pas à jour




 



Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement